Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Vous transplantez une mécanique d'un véhicule à un autre, vous rallongez ou raccourcissez votre véhicule, vous remettez à neuf une vieille gloire !?! Cette rubrique est pour vous !

Modérateurs : LØLØ, The Pater

Règles du forum
En naviguant sur le site http://www.landroverfaq.com vous reconnaissez avoir lu ses Conditions d’Utilisation, vous déclarez les comprendre et vous acceptez d’y être lié de manière inconditionnelle. Si tel n'est pas le cas, merci de quitter immédiatement ce site.

Vous pouvez joindre autant d'images que nécessaire à vos messages A LA CONDITION EXPRESSE d'utiliser l'hébergement fourni par le site.

L'administrateur effacera systématiquement tout message contenant des photos hébergées chez Imageschack, Casimage, Wistiti ou tout autre hébergeur tiers sans sommation ni justification.
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

The Pater a écrit :
19/05/2020 9:23
Le "kit" correspond aux Defenders comme le mien, plus récent.
Merci pour la précision.
Je me doutais bien que c'était un truc comme ça.
Le problème avec l'achat de pièces sur mon One Ten, c'est qu'il est à la frontière entre Série3 et Defender.
J'ai parfois des pièces de l'une et parfois de l'autre génération.
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Bon, j'ai pas foutu grand chose aujourd'hui. Pas beaucoup de temps.

Préparation du remontage des moyeux av.

Polissage des surfaces d'appui pour les joints.
IMG_20200519_093800.jpg
IMG_20200519_093812.jpg
Nettoyage des taraudages sur le pont avec un taraud.
Trou de gauche fait, trou de droite pas fait
IMG_20200520_145130.jpg
Le taraud est monté sur la visseuse sans fil avec le couple réglé au mini au cas où ça serait mal engagé, ça évite de blesser le taraudage.
IMG_20200520_145149.jpg
C'est pas du luxe quand on voit la crasse et les résidus de l'ancien frein filet sur le taraud. Nettoyage du taraud à entre chaque trou.
IMG_20200520_145402.jpg
Même principe pour les vis mais avec une filière.
IMG_20200520_153115.jpg
J'ai peins la face extérieure des plaques de maintien des joints de bol et je monterai les joints à la pâte.
IMG_20200520_155204.jpg
Bourrage des joints homocinétiques à la graisse.
IMG_20200520_160034.jpg
Merci à LØLØ pour la confirmation de mes choix de montage.

à suivre...
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12677
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par The Pater »

Jardeheu 972 a écrit :
21/05/2020 0:21
BBourrage des joints homocinétiques à la graisse.
Ah non !

Soit tu fais un montage à l'huile et tu ne mets pas de graisse.

Soit tu fais un montage à la graisse....... mais ce n'est pas cette graisse qu'il faut mettre !

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

The Pater a écrit :
21/05/2020 8:10
Ah non !

Soit tu fais un montage à l'huile et tu ne mets pas de graisse.

Soit tu fais un montage à la graisse....... mais ce n'est pas cette graisse qu'il faut mettre !

A+
Argh ! 'J'ai besoin d'éclairage avant d'aller plus loin alors.
Heureusement, rien n'est encore monté, je peux facilement corriger le tir.
Il y a une dizaine d'années, les bols perdaient leur huile. Le véhicule avait été pris en charge par un spécialiste LR. Ils avaient changé les joints de bol et remplacé l'huile par de la graisse. Ils m'avaient dit que l'on était moins embêté avecla graisse car moins de fuites et donc de risque pour la noix.

Je suis donc reparti sur la même idée. Huile pour le pont et graisse pour les extrémités (joint homocinétique et roulements de fusée.

Il y a deux jours, j'ai acheté la graisse chez un spécialiste LR, un autre, et il m'a vendu de la graisse universelle au lithium.

D'après ce que je comprends maintenant, il faut une sorte de graisse dans le bol et une autre pour le moyeu. C'est bien ça ?
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12677
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par The Pater »

Jardeheu 972 a écrit :
21/05/2020 13:58
D'après ce que je comprends maintenant, il faut une sorte de graisse dans le bol et une autre pour le moyeu. C'est bien ça ?
Oui.

Pour les roulements de moyeu de roues, il te faut au minimum une graisse multi-usage au lithium de consistance NLGI 2. Mais il y a mieux.

Pour les bols, c'est une graisse semi fluide (NLGI 00), avec additifs solides et ayant une huile de base proche d'une huile de transmission utilisé sur les ponts.
LR vends en berlingo la quantité exacte pour un bol. C'est de la graisse Texaco Molytex EP 00. Les berlingo contenant cette graisse sont aussi vendus pour les distributeurs indépendants de pièces LR.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Super !
Merci Pater pour cette précision importante.

Je me rends compte que les garagistes dits spécialisés LR son des imposteurs...
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

C'est bon, j'ai pu trouver la bonne graisse pour les bols. Effectivement, ça a l'air très liquide quand on manipule le berlingot qui la contient.

Je me suis fait un petit plaisir en me commandant de l'outillage dont deux clés dynamométriques. :D Je dois attendre de les avoir pour reposer mon train avant afin de respecter les couples de serrage.

En attendant, je fais des trucs pas très drôles comme nettoyer et poncer la tuyauterie de frein. Punaise, tout mis bout à bout, ça fait de la longueur... J'y ai passé la journée pour tout remettre bien propre avant peinture. J'ai aussi reposer les agrafes de tuyauterie sur le châssis. Bon à savoir, quand tu achètes la pochette, ben..., il en manque deux ! :sm1:
Dépose des 8 pistons des étriers avant, des joints et des coupelles en vue de la pose d'un kit neuf.

Pas de photo cette fois-ci, ça n'en valait pas vraiment la peine et surtout, je n'y ai pas pensé.
Ze Fifi
Habitué
Messages : 118
Enregistré le : 27/04/2005 10:08
Localisation : chaumont 52

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Ze Fifi »

Je viens de lire tout le sujet d'une traite, c'est trés agréable à lire :)

Je suis surpris du bon état général des piéces et du châssis au vu de l'âge et du climat régnant sur l'ile. J'ai du remplacer le châssis sur mon Defenender de 1996 et il était largement bouffé dans toute la parie AR de la traverse AR jusqu'à la traverse de fixation du A bar et les supports de tablier étaient également attaqués.

Par contre sur ton réservoir tu n'as pas désolidarisé la tôle de blindage ? Est elle séparée comme sur un300? car entre les deux tôles c'est un nid à cochonneries et la rouille y fait son nid, comme entre la traverse de boite et le châssis ;) Mon réservoir ne fuyait pas mais lorsque l'on a séparé les deux tôles et nettoyé la crasse c'était de la dentelle :?
:)
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Ze Fifi a écrit :
16/08/2020 9:40
Je viens de lire tout le sujet d'une traite, c'est trés agréable à lire :)
Merci, je m'efforce de rendre mes posts les plus intéressants et compréhensibles que possible.
Ze Fifi a écrit :
16/08/2020 9:40
Je suis surpris du bon état général des piéces et du châssis au vu de l'âge et du climat régnant sur l'ile. J'ai du remplacer le châssis sur mon Defenender de 1996 et il était largement bouffé dans toute la parie AR de la traverse AR jusqu'à la traverse de fixation du A bar et les supports de tablier étaient également attaqués.
Le Land est sur l'ile depuis une vingtaine d'années je dirais. Pour avoir eu l'occasion de bosser sur un td4, je peux t'affirmer qu'il est bien moins pourri. ;-)
Ze Fifi a écrit :
16/08/2020 9:40
Par contre sur ton réservoir tu n'as pas désolidarisé la tôle de blindage ? Est elle séparée comme sur un300? car entre les deux tôles c'est un nid à cochonneries et la rouille y fait son nid, comme entre la traverse de boite et le châssis ;) Mon réservoir ne fuyait pas mais lorsque l'on a séparé les deux tôles et nettoyé la crasse c'était de la dentelle :?
Le blindage et le réservoir sont coller l'un à l'autre par une sorte de mastic ou de goudron. J'avoue ne pas avoir cherché à les désolidariser car l'ensemble m'avait l'air bien étanche et en bon état.
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

J'ai un peu mis de côté le forum entre les vacances, la récupération d'un bécane qui ne demande qu'à être ressuscitée (Moto Guzzi 850 T3 de 1986), un Td4 pour sa traverse arrière et une benne en bois, une boîte de vitesses de Capri RS et une autre d'un buggy motorisé par du VW... Bref, du pain sur la planche.

Voila 15 jours que j'ai pu me remettre sur mon Land.

Il est à nouveau sur ses roues, la partie châssis est terminée.

J'attaque le moteur. Démontage !

J'avais bricolé des supports en bois pour qu'il tienne debout au sol. Pas terrible, j'avoue...
20200819_091013.jpg
20200819_093555.jpg
20200819_102152.jpg
Dépose du carter de distribution
20200819_104431.jpg
De la rampe de culbuteur
20200819_120413.jpg
20200819_120423.jpg
De la pompe à eau et de la culasse
20200819_132540.jpg
20200819_132547.jpg
20200819_134937.jpg
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Première surprise, certains trous du joint de culasse sont quasi bouchés, l'un d'entre est même inexistant alors qu'il y a un conduit au-dessus et en dessous. Là, je n'ai pas compris.
20200819_134948.jpg
Les soupapes sont sacrément brûlées, certaines ne se ferment plus tellement le dépôt de carbone est important.
20200819_135039.jpg
20200819_135108.jpg
Je n'arrive qu'à sortir trois soupapes avec mon lève soupape, je passe à la presse pour les autres. Les rondelles d'appui des ressorts étaient carrément collées.
IMG_20200821_164247.jpg
IMG_20200821_164718.jpg
Effectivement, les sièges sont très chargés en dépôts.
IMG_20200821_170614.jpg
IMG_20200821_170625.jpg
IMG_20200821_170640.jpg
IMG_20200821_170645_1.jpg
Premier nettoyage au décapfour, j'ai trouvé mieux depuis. ;-)
IMG_20200821_171217.jpg
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Dépose des guides de poussoirs
IMG_20200930_181136.jpg
Dépose du vilebrequin
IMG_20200930_181144.jpg
Dépose de la poulie de distribution de l'arbre à cames. Damned, les trous taraudés sont au pas impérial ! :sm4:
IMG_20200930_181201.jpg
Je me fabrique rapidos un extracteur à partir d'un bras récupéré sur une machine de musculation à l'abandon et pour les deux vis, j'ai un ami qui tient un bouclard Harley Davidson. Le pas impérial, c'est son quotidien, je lui pique les deux vis.
IMG_20201002_121103.jpg
Ca vient tout seul
IMG_20201002_121458.jpg
Premier nettoyage du bloc
IMG_20201002_172929.jpg
C'est déjà mieux et surtout, j'arrête de m'en foutre partout dès que je l'approche.
IMG_20201002_184850.jpg
Vérification de la coupe des segments
IMG_20201004_121605.jpg
Je pense qu'ils sont usés... :roll:
IMG_20201004_121544.jpg
Je pense pouvoir sauver les pistons, c'est toujours ça vu le nombre de pièces que je vais devoir changer.
IMG_20201004_173342.jpg
Contrôle du jeu axial des bielles sur leur maneton. Impeccable, elles sont toutes bonnes après avoir suivi les indications du manuel d'atelier.
IMG_20201005_103440.jpg
Au tour des pistons
IMG_20201005_105847.jpg
Nettoyage des pistons au "Purple" et à la brosse à dent. Ce produit marche super bien.
IMG_20201005_132403.jpg
IMG_20201005_171128.jpg
J'ai contrôlé le jeu des segments dans leur logement respectif après nettoyage complet des pistons et des segments.
Je suis légèrement au dessus du jeu maxi pour le coupe feu. 0.10 à 0.13 pour un 0.096 max. Pour le suivant et le racleur d'huile, c'est bon. je suis dans les tolérances.

Question : est-ce-q'un segment s'use aussi en épaisseur ? si oui, je pense qu'en remettant des segments neuf, je vais retomber dans les tolérences si non, je suis bon pour 4 pistons neufs.

J'attends un colis avec des palmers, un alésomètre et d'autres bricoles pour continuer de faire ma métrologie. Tout cela prend énormément de temps.

Autre question : Mes coussinets de bielles comme de paliers de vilebrequin sont en bon état pour le kilométrage (110.000 km). Je les change de toutes les façons. Je me dispense de vérifier le jeu radial des manetons et tourillons ou je le fais quand même sachant que je risque de galérer pour trouver du plastigauge sur l'île ?

Pour le moment, j'en suis à changer :
Tiges de culbuteur marquées.
Poussoirs usés.
Galet usés.
Culbuteur usés voir rayés là où la soupape appuie. J'ai pas encore vérifié l'axe... ça, ça va faire mal au porte monnaie
Distribution, dents au mieux pointues au pire cassées.
Soupapes carbonisées
Arbre à cames marqué sur plusieurs cames.

Je pense faire poser des sièges de soupapes rapportés en acier trempé pour passer au sans plomb et ne plus mettre d'additif.

Total, la note va être un peu salée... :(
ça va finir avec un V8 tout ça que ça ne va pas me couter plus cher. :D

à suivre ...
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12677
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par The Pater »

dedieu il a m^me le support moteur qui va bien. je suis de plus en plus jaloux.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12677
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par The Pater »

Jardeheu 972 a écrit :
07/10/2020 3:37
Question : est-ce-q'un segment s'use aussi en épaisseur ?

Moins qu'un piston à cause des différence de matière et de dureté. D'où si le jeu dans la gorge est trop grand, on général on remplace les pistons.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

The Pater a écrit :
07/10/2020 8:27
Moins qu'un piston à cause des différence de matière et de dureté. D'où si le jeu dans la gorge est trop grand, on général on remplace les pistons.

A+
C'est ce que je me disais. Du coup, j'hésite. Je ne suis que quelques centièmes au dessus de la limite. Avec des segments neufs, ça va sans doute encore baisser. À la clé, une économie de 100€ ou pas si c'est pour que ça ne tienne pas dans le temps.
Bon, d'avoir écrit c'est deux lignes, ça me fait comprendre que ça ne serait pas bien malin de ne pas changer les pistons. :wink:

J'espère être livré aujourd'hui pour les appareils de mesure. Hâte de prendre les côtes extérieures des pistons et intérieures des cylindres. Je sens une bonne marche au doigt entre la partie où frottent les segments et la partie haute des cylindres. Si ça se trouve, je suis hors tolérance là aussi. :|
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

The Pater a écrit :
07/10/2020 8:22
dedieu il a m^me le support moteur qui va bien. je suis de plus en plus jaloux.
Un tourne broche ne coûte pas très cher et c'est vraiment super pratique. On peut même y mettre une boîte de vitesses en adaptant un peu. :wink:
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12677
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par The Pater »

Jardeheu 972 a écrit :
07/10/2020 16:42
Un tourne broche ne coûte pas très cher et c'est vraiment super pratique.
C'est la place qui ne manque...... faudra que je change de maison.....ou que je mette la voiture de Madame et ses outils de jardin dehors.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

The Pater a écrit :
07/10/2020 17:42
C'est la place qui ne manque...... faudra que je change de maison.....ou que je mette la voiture de Madame et ses outils de jardin dehors.
ça fait déjà deux solutions à ton problème ;-)
Chez moi, les sièges sont dans ma chambre, le tablier devant la porte de la cuisine, le réservoir, les ailes et plein d'autres pièces dans la chambre de mon fils, la machine à laver est coincée entre une sableuse, le compresseur et une boite de vitesses, la benne fait piscine dans le jardin. Etc, etc, ...
J'ai une Chérie qui vit chez elle, ça aide aussi je pense. :wink:
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Petit florilège de ce que j'ai trouvé.

Cames marquées
IMG_20201007_110815.jpg
Pignon pompe à huile marqué
IMG_20201007_110825.jpg
Coussinets de bielle tous corrects, ils seront quand même changés.
IMG_20201007_110838.jpg
Poulie distribution, dents pointues
IMG_20201007_110858.jpg
et certaines cassées
IMG_20201007_110927.jpg
Coussinets de tourillon tous corrects, ils seront quand même changés.
IMG_20201007_110940.jpg
Bouts des tiges de culbuteur aevc des sillons sauf une
IMG_20201007_111102.jpg
Vis de réglage culbuteur, ça va à peu près dans l'ensemble
IMG_20201007_111213.jpg
Culbuteur le meilleur
IMG_20201007_111248.jpg
Culbuteur le pire
IMG_20201007_111347.jpg
Poussoirs tous usés comme ça
IMG_20201007_111526_1.jpg
Galets de poussoir, tous ont de légers sillons
IMG_20201007_111548.jpg
Avatar du membre
Jardeheu 972
Habitué
Messages : 199
Enregistré le : 20/04/2019 1:41
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Restauration d'un One Ten 2.25 essence de 1983

Message non lu par Jardeheu 972 »

Début de remise en état des soupapes, je vais voir si je peux les sauver.
IMG_20201007_123400.jpg
IMG_20201007_123412.jpg
Répondre

Retourner vers « Transformation ou restauration de véhicule »