L'arrivée du RETROFIT en France

Vous transplantez une mécanique d'un véhicule à un autre, vous rallongez ou raccourcissez votre véhicule, vous remettez à neuf une vieille gloire !?! Cette rubrique est pour vous !

Modérateurs : LØLØ, The Pater

Règles du forum
En naviguant sur le site http://www.landroverfaq.com vous reconnaissez avoir lu ses Conditions d’Utilisation, vous déclarez les comprendre et vous acceptez d’y être lié de manière inconditionnelle. Si tel n'est pas le cas, merci de quitter immédiatement ce site.

Vous pouvez joindre autant d'images que nécessaire à vos messages A LA CONDITION EXPRESSE d'utiliser l'hébergement fourni par le site.

L'administrateur effacera systématiquement tout message contenant des photos hébergées chez Imageschack, Casimage, Wistiti ou tout autre hébergeur tiers sans sommation ni justification.
Avatar du membre
jean-yves 26
Habitué
Messages : 2720
Enregistré le : 06/11/2004 16:30
Localisation : valence 26

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par jean-yves 26 »

jerome38 a écrit : Hum...tout ceci me rappelle que je dois commencer à chercher un groupe électrogène.
:mrgreen:
j'ai été bloqué 4 jours par la neige la semaine dernière, isolé, sans électricité, sans que les arbres sur les routes soient dégagés, mais comme je suis prévoyant, j'ai un groupe électrogène 5.5 kws,
heureusement, sauf que ça consomme comme un v8 land rover, j'ai commencé par siphonner une moto, puis une autre, puis la voiture :mrgreen: conso moyenne 2 litres à l'heure :mrgreen:

pour 4 jours, 12 h par jours, il aura fallu pas loin de 100 litres :wink: :mrgreen:
jean-yves 26
Avatar du membre
Normand 1400
Habitué
Messages : 1361
Enregistré le : 12/01/2006 13:16
Localisation : Pays de Caux profond

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par Normand 1400 »

Reprends l'idée du Pater : un bon vieux fuel de chalutier, un truc qui démarre à la bouteille et qui entraîne un alternateur — toujours de chalutier! :D

D'ailleurs, si on se limite au périmètre purement mécanique, je suis pas loin de penser comme lui...

La solution de la chaudière bois, c'est pas mal non plus : ça me rappelle une discussion avec un vieux machin anarcho-virulent dans mon genre rencontré dans un village paumé après une étape du Cévenol et qui avait mis un beau doigt à l'Ademe et à sa stratégie pro-industriels en convaincant tout le village de monter une chaudière communautaire, un vrai bijou de cogénération...

Résultat,les 50 pleu-pleus du bled se chauffaient et s'éclairaient gratos grâce à la pinède plantée pour les mines un bon siècle plus tôt, avec un réseau de chaleur de malade, le tout avec un retour sur investissement d'à peine 10 ans malgré les tranchées qu'il avait fallu faire pour desservir ceusses ravitaillés par les corbeaux... :twisted:

Inconcevable pour des ingénieurs fraîchement sortis de l'école et pourtant...

En attendant, on oublie souvent qu'un bon vieux fuel est ce qui se fait de mieux d'un point de vue rendement et robustesse.

Ce n'est pas non plus le bon forum pour en discuter, mais quand je vois les Diesel 2 temps des porte-conteneurs de CGA-CGM (700 tonnes.m de couple à 95 tours/mn, ça calme) ça me laisse rêveur... :sm11:

Sont même passés à la rampe commune, avec du mazout qui ressemble à du goudron et qu'il faut chauffer, ne serait-ce que pour qu'il soit pompable... :mrgreen:

Le problème, c'est le soufre (d'où le choix d'un moteur sans soupapes, qui seraient grillées en même pas 500 heures) : regardez comment il est lubrifié, le bestiau, ainsi que les taux d'ovalisation aux 1 000 heures, c'est décidément un autre univers!
Avatar du membre
gil13
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : 25/10/2007 22:45
Localisation : BOUC BEL AIR

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par gil13 »

Et un bon V8 Ford à l’E85 dans un LAND c’est utopique :sm6:

Les F150 F250 F350 etc fonctionnent comme ça outre Atlantique pourquoi pas nous ?

Car coté ecolo , je ne trouve pas que cela doit aussi catastrophique que ça dans la mesure où nous sommes exportateurs .....de biocarburant et pas issu de champs pris sur la forêt française , vive la betterave :roll:
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12254
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par The Pater »

gil13 a écrit : Car coté ecolo , je ne trouve pas que cela doit aussi catastrophique que ça dans la mesure où nous sommes exportateurs .....de biocarburant et pas issu de champs pris sur la forêt française , vive la betterave :roll:
Parce qu'en France, ceux qui roulent avec du E85 sont bien minoritaires.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Locouarn
Habitué
Messages : 288
Enregistré le : 03/02/2006 17:22
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par Locouarn »

Bonsoir,
Je suis surpris, même choqué, que l'énergie nucléaire soit si vite passée d'une plaie écologique à une solution universellement admise pour "sauver la planète".
Il y a encore 30 ans, les écolos c'était "Nucléaire non merci", aujourd'hui c'est vive la voiture électrique, génial le vélo à assistance électrique, les trottinettes électriques, etc. en occultant que l'électricité est à 80% nucléaire.
Dans quelques décennies la race humaine aura inéluctablement détruit sa planète par la faute d'une démographie explosive et d'une course suicidaire à la "croissance", alors j'aimerais juste que l'on cesse de me faire ch.. les quelques années qui me restent.
Avatar du membre
gil13
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : 25/10/2007 22:45
Localisation : BOUC BEL AIR

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par gil13 »

On notera que en France , 1% des surfaces agricoles sont consacrées à la production d'éthanol ,c'est pas beaucoup qd même,Il y'a de la marge à mon sens
https://www.passioncereales.fr/dossier- ... n-chiffres
Avatar du membre
Normand 1400
Habitué
Messages : 1361
Enregistré le : 12/01/2006 13:16
Localisation : Pays de Caux profond

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par Normand 1400 »

La réponse à ton interrogation est détenue par la sphère agricole...

C'est pour cela que j'indiquais qu'elle constitue une donnée d'entrée essentielle. En l'espèce, la filière céréalière est un modèle de production capitaliste et, à ce titre, difficilement « manœuvrable », non pas tant du point de vue idéologique que par l'enfermement financier qui la caractérise.

On note toutefois un petit vent d'inquiétude qui commence à se lever ici et là : aux États-Unis, d'abord, qui commencent à comprendre que le modèle productiviste qui prévaut depuis des décennies est en train de les conduire à la catastrophe par épuisement définitif des sols, mais aussi en France, où quelques agriculteurs commencent à s'intéresser de près à cette question, car ils commencent eux aussi à se rendent compte que leurs sols s’épuisent dangereusement et que ce mécanisme est irréversible. Les modèles les plus avancés montrent qu'avec les pratiques actuelles, des rendements de l'ordre de 95 quintaux à l'hectare tenus sans problème pendant 50 à 60 ans chuteront en moins de 5 ans à environ 20/25 Qx/Ha et que cet état est irréversible pendant plus d'une centaine d'années, les sols étant définitivement morts au plan biologique (il ne reste juste que le support minéral, par ailleurs soumis à une érosion éolienne et hydraulique notoires).

Reste l'Ukraine, avec ses rendements artisanaux, qui finiront bien par augmenter, bouleversant l'équilibre européen si, d'aventure, celui-ci devait évoluer vers quelque chose de plus raisonnable. Mais même dans cette hypothèse, ce serait la ruine pour les agriculteurs français, mais pas qu'eux.

Ces questions sont très complexes et, surtout, ne sont pas abordées sous l'angle global — et surtout au rythme — qui conviendrait. La logique à l’œuvre que tu rappelles est pourtant vertueuse : essayer de rester dans des cycles courts de production/consommation d'énergie au lieu de libérer massivement l'énergie fossile stockée depuis des millions d'années. Mais la limite de ce projet reste les pratiques culturales, qui ne sont pas viables sur le long terme, ce dont on commence juste à prendre conscience.

Au plan mécanique, il est également assez difficile de faire évoluer la gestion des moteurs pour utiliser correctement ces carburants alternatifs ; les investissements de R&D ont massivement porté sur le Diesel (retour à la fin des années 90) avec un recyclage possible et moins coûteux pour l'essence (ce que l'on observe actuellement).

Pour les autres carburants, cet effort n'est pas fait, le marché étant considéré comme confidentiel ; et comme la tendance idéologique et surtout économique est à l'électrique, on peut considérer que c'est mort...

De mon point de vue, le choix de l'électrique avec ses rendements calamiteux et sa pollution insidieuse, parce qu'invisible, est un aveu d'impuissance, que l'on camoufle derrière le miroir aux alouettes contemporain : le hi-tech.

La seule solution, face à cet amoncellement de difficultés techniques que nous sommes totalement incapables de résoudre, serait de réduire d'urgence la mobilité et la demande d’énergie qui va avec, mais de cela, il n'est guère question, le projet de loi LOM récemment avorté le montre. C'est l'une des constantes de la technoscience que de croire qu'elle sera capable de tout résoudre, éludant ainsi les questions sociétales de fond.

Le problème c'est que là, on n'a plus vraiment le temps.
Avatar du membre
Locouarn
Habitué
Messages : 288
Enregistré le : 03/02/2006 17:22
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par Locouarn »

Normand 1400 a écrit :De mon point de vue, le choix de l'électrique avec ses rendements calamiteux et sa pollution insidieuse, parce qu'invisible, est un aveu d'impuissance, que l'on camoufle derrière le miroir aux alouettes contemporain : le hi-tech.
La seule solution, face à cet amoncellement de difficultés techniques que nous sommes totalement incapables de résoudre, serait de réduire d'urgence la mobilité et la demande d’énergie qui va avec, mais de cela, il n'est guère question, le projet de loi LOM récemment avorté le montre. C'est l'une des constantes de la technoscience que de croire qu'elle sera capable de tout résoudre, éludant ainsi les questions sociétales de fond.
Le problème c'est que là, on n'a plus vraiment le temps.
Bonjour,
Comme je te donnes raison !
En même temps que l'on prétend "économiser l'énergie", on en profite pour remplir les nouvelles voitures de gadgets consommant inutilement de l'énergie.
On parle de mobilité mais cela ne choque personne d'envoyer travailler les gens à plusieurs heures de transport de chez eux tous les jours.
Effectivement on n'a plus vraiment le temps, non pas de changer de route, mais avant la fin !
Avatar du membre
jean-yves 26
Habitué
Messages : 2720
Enregistré le : 06/11/2004 16:30
Localisation : valence 26

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par jean-yves 26 »

Locouarn a écrit :
Normand 1400 a écrit :De mon point de vue, le choix de l'électrique avec ses rendements calamiteux et sa pollution insidieuse, parce qu'invisible, est un aveu d'impuissance, que l'on camoufle derrière le miroir aux alouettes contemporain : le hi-tech.
La seule solution, face à cet amoncellement de difficultés techniques que nous sommes totalement incapables de résoudre, serait de réduire d'urgence la mobilité et la demande d’énergie qui va avec, mais de cela, il n'est guère question, le projet de loi LOM récemment avorté le montre. C'est l'une des constantes de la technoscience que de croire qu'elle sera capable de tout résoudre, éludant ainsi les questions sociétales de fond.
Le problème c'est que là, on n'a plus vraiment le temps.
Bonjour,
Comme je te donnes raison !
En même temps que l'on prétend "économiser l'énergie", on en profite pour remplir les nouvelles voitures de gadgets consommant inutilement de l'énergie.
On parle de mobilité mais cela ne choque personne d'envoyer travailler les gens à plusieurs heures de transport de chez eux tous les jours.
Effectivement on n'a plus vraiment le temps, non pas de changer de route, mais avant la fin !
Absolument d'accord avec ces inters..

avec 43 ans de carrière derrière moi, j'ai vu l'évolution en terme de consommation et gestion des stocks, toutes les avancées technologiques de ces 30 dernières années, n'ont contribuer qu'à rendre les flux de plus en plus tendus et par conséquence consommatrice de transports, de manière totalement irresponsable, et dont le combat a été perdu d'avance pour ma part.

concernant les voitures garnies de gadgets, ça fait parti de cette évolution, ou les voitures sont devenues des bureaux, les bureaux des entrepôts et les entrepôts sont centralisés, contribuant ainsi encore bien plus allonger les distances de transport....bref le cercle infernal dont la marche arrière ne sera possible qu'avec un bon effondrement :mrgreen:
jean-yves 26
jerome38
Habitué
Messages : 674
Enregistré le : 03/06/2004 10:45
Localisation : Uriage, Region grenobloise

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par jerome38 »

Normand 1400 a écrit :...
La seule solution, face à cet amoncellement de difficultés techniques que nous sommes totalement incapables de résoudre, serait de réduire d'urgence la mobilité et la demande d’énergie qui va avec, mais de cela, il n'est guère question, le projet de loi LOM récemment avorté le montre. C'est l'une des constantes de la technoscience que de croire qu'elle sera capable de tout résoudre, éludant ainsi les questions sociétales de fond.
Ce n'est pas que le transport qu'il faut fondamentalement réduire, c'est le modèle économique de la consommation à outrance basé sur des ressources naturelles et une croissance infinie. Et le mur qu'on va se prendre en premier est celui des gaz à effet de serre avant celui de la disponibilité des ressources.
Avatar du membre
Normand 1400
Habitué
Messages : 1361
Enregistré le : 12/01/2006 13:16
Localisation : Pays de Caux profond

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par Normand 1400 »

gil13 va être désespéré par nos digressions... :wink:

Le transport joue un rôle central dans l'économie capitaliste marchande de ces trois cents dernières années.

Juste une anecdote, pour situer le problème : prends la carte des isochrones ferroviaires de la fin du XlXème et celle des spécialités fromagères de la France (croûtes molles, croûtes dures) qui perdurent massivement aujourd'hui : elles se superposent très exactement... :mrgreen:

Rien à voir avec une spécialité amoureusement développée dans l'exotisme et la spécificité de nos doux terroirs comme on pourrait (naïvement) le croire ; toute l'activité, de la production fourragère à l'élevage et à l'affinage, s'est pliée à la contrainte du temps d'acheminement de la production vers les grandes villes et notamment Paris.

La poule c'est le train et l’œuf, c'est le fromage. :D

En touchant aux transports, tu touches au moteur principal de l'économie et c'est encore pire avec la mondialisation, dont les externalités (pollution, nuisances environnementales) sont évidemment négligées au regard des objectifs (d'enrichissement de court terme) à servir.

Donc on n'est pas sortis de l'auberge avec cette affaire-là et tout sera fait pour ne pas toucher fondamentalement aux transports et à la mobilité. Et on poussera nécessairement le bouchon le plus loin possible car les problèmes de climat, personne (moi le premier) n'étant capable d'imaginer concrètement ce que cela représentera lorsque cela nous tombera dessus.

Car on a oublié que le destin de l'humanité a émergé lorsque les saisons se sont stabilisées cycliquement et surtout suffisamment différenciées pour que nos ancêtres puissent s'y repérer ; faites l'exercice de vous imaginer un monde sans saisons marquées : vous allez voir, c'est rigolo au début et, subitement, ça devient flippant.

Mais c'est surtout hors de portée de notre imaginaire, fût-il débordant de vitalité.

L'être humain est ainsi fait qu'il ne croit que ce qu'il voit et ressent. En cela comme en bien d'autres choses, nous restons des mammifères à peine dégrossis mais, à la différence des autres espèces, fermement convaincus du contraire, anthropocentrisme oblige! :sm11:
Avatar du membre
jean-yves 26
Habitué
Messages : 2720
Enregistré le : 06/11/2004 16:30
Localisation : valence 26

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par jean-yves 26 »

jerome38 a écrit : Ce n'est pas que le transport qu'il faut fondamentalement réduire, c'est le modèle économique de la consommation à outrance basé sur des ressources naturelles et une croissance infinie. Et le mur qu'on va se prendre en premier est celui des gaz à effet de serre avant celui de la disponibilité des ressources.
ben oui Jérome :mrgreen: mais quel nouveau modèle ? et comment passe t-on de l'ancien au nouveau sans y être strictement acculé ? alors qu'il n'y a plus un €uro nul part !! :mrgreen: sauf......à tout casser d'un coup pour tout reconstruire :wink:

pour en revenir à la bagnole, pour moi, poids max 400 kg, moteur 50 cv maximum, motorisation diesel ou bioéthanol , vitesse maxi 100 km/h sur autoroute, 60 sur route....et l'on devrait arriver à une conso d'1 litres/100....et pis vala....il nous restera le rêve et le "c'était mieux avant" :mrgreen:
jean-yves 26
jerome38
Habitué
Messages : 674
Enregistré le : 03/06/2004 10:45
Localisation : Uriage, Region grenobloise

Re: L'arrivée du RETROFIT en France

Message non lu par jerome38 »

jean-yves 26 a écrit :.... mais quel nouveau modèle ? et comment passe t-on de l'ancien au nouveau sans y être strictement acculé ?
hello,
Bah compte pas sur moi pour répondre à la question, déja que les spécialistes ont du mal... :mrgreen: :mrgreen:
Ceux dont j'ai écouté les conf convergent vers :contraction energétique==> baisse de PIB==> des citadins vont retourner aux travaux des champs

Aprés, la violence du choc sera fonction de l'anticipation qu'on aura su mettre en place. On peut attendre en fermant les yeux devant le probleme, et refourguer la crise aux suivants. Ou commencer à se préoccuper du truc, histoire d'assumer sa part et atténuer le retour de baton. Ca, ça commence par l'éducation. J'entends des jeunes autour de moi, et leur prise de conscience est bien plus remarquable que chez les individualistes de notre génération qui préfèrent voir des complots...
jean-yves 26 a écrit : pour en revenir à la bagnole, pour moi, poids max 400 kg, moteur 50 cv maximum, motorisation diesel ou bioéthanol , vitesse maxi 100 km/h sur autoroute, 60 sur route....et l'on devrait arriver à une conso d'1 litres/100....et pis vala....il nous restera le rêve et le "c'était mieux avant" :mrgreen:
Ca serait en effet un bon début...!
Répondre

Retourner vers « Transformation ou restauration de véhicule »