Les carburants, un vrai casse tête....

Développements théoriques divers et variés

Modérateurs : LØLØ, The Pater

Règles du forum
En naviguant sur le site http://www.landroverfaq.com vous reconnaissez avoir lu ses Conditions d’Utilisation, vous déclarez les comprendre et vous acceptez d’y être lié de manière inconditionnelle. Si tel n'est pas le cas, merci de quitter immédiatement ce site.

Vous pouvez joindre autant d'images que nécessaire à vos messages A LA CONDITION EXPRESSE d'utiliser l'hébergement fourni par le site.

L'administrateur effacera systématiquement tout message contenant des photos hébergées chez Imageschack, Casimage, Wistiti ou tout autre hébergeur tiers sans sommation ni justification.
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Les carburants, un vrai casse tête....

Message non lu par legecko »

Avec tout ce qui se dit sur les carburants j'ai pensé que ce texte donnera quelques infos utiles a tous ceux qui se posent des questions.... :wink:

L’empire d’essence....

...Depuis plus de 10 ans, je recueille des informations relatives aux super carburants disponible en France métropolitaine, leur histoire, leur conservation, les pannes, les trucs et astuces pour éviter les désagréments…
Je vous livre un résumé et mes expériences plutôt orienté sur les « super » carburant que sur le gazole, n’en déplaise a certains, qui peuvent apporter leurs pierre à l’édifice pour en augmenter la base de donnée.
Je ne parlerais pas du prix à la pompe ce sujet étant trop sensible et variable à souhait!!!!!

Bref historique

L’essence, dérivée du pétrole est découverte dans les années 1860
Dans les années 1920, l’ingénieur Thomas MIDGLEY (General Motors) découvre le TEL, tétraetyl de plomb, composé qui donne une meilleure lubrification aux températures élevées et une meilleure étanchéité aux sièges des soupapes, diminution du cliquetis, facilités au démarrage… le produit miracle ! Le carburant plombé….
Les moteurs de cette génération se contentaient d’un indice d’octane de 50 à 60
En 1939, les « additifs » font grimper l’indice d’octane à 78 pour le super et 69 pour l’ordinaire !!! (0.7 G/l de TEL) les moteurs sont de plus en plus performants
Vers 1970 l’indice d’octane passe à 93 pour le super et 85 pour l’ordinaire
Puis viens la valse des carburants avec plomb, sans plomb 1986, additivé, ARS, etc.
2000 disparition du super plombé 97, lutte contre la pollution, directive européenne 98/78/CE
Jusqu’en 2003 on trouvera du SP97 / SP98 additivé au potassium puis du SP 98 ARS anti récession de siège
Depuis 2004 il n’y a plus, en France que le Super sans plomb 95 et le 98…. OUF !!!
Sur le continent américain il y a des carburant été et hivers en fonction des latitudes….

Donc de nos jours, on fait avec les Carburant Sans plomb 95 RON et 98 RON (Le nombre qui suit le type de carburant représente l’indice d’octane RON ( research octane rating ) indice recherche, bas régime et accélération // MON ( motor octane rating) indice moteur haut régime / en charge, ces nombres sont différents).
L’indice d’octane est la mesure de la résistance à l’auto-inflammation dans un moteur à allumage commandé (Moteur a essence)….. pour le diesel on parle d’indice de Cétane.
Ce nombre correspond aux exigences spécifiques des moteurs, réglés et optimisés pour un type donné.

Reste a utiliser le bon carburant 95 ou 98 en fonction du véhicule et préconisations constructeurs, de son année de sortie, du type de pot (catalysé ou non) …toujours se reporter a ces préconisations !!!

Depuis 2000 les professionnels constatent des problèmes de fonctionnement, que se soit des moteurs anciens ou récents, mauvais démarrages, mauvais ralenti, trous a l’accélération….phénomène plus important sur les véhicules qui roulent peu. La cause principale étant l’encrassement du système d’alimentation due à une dégradation de l’essence.

La circulaire CPDP du 28 /10/1999 a contraint les pétroliers à modifier la formulation des essences en abaissant les teneurs de certains composants.
Parmi les plus connu, le benzène passe de 5% a 1%, les aromatiques passent de 60% a 46%, et les oléfines de23% a18%. (Chiffres de 2004) ils sont soumis a nouvelle baisse en 2005.
Or le benzène, les aromatiques et les oléfines sont les « ingrédients » de base qui permettent d’obtenir un fort indice d’octane pour se passer du TEL mais ont comme inconvénient d’être instable et mal conservés. (Sensibilité a l’oxydation et polymérisation)

Conservation du super SP 95 et SP 98

Si l’essence est consommée dans un délai inférieur à 3 mois, généralement il n’y a aucun souci (modification peu importantes)

Passé ce délai, le carburant subit des modifications chimique inexorable et sa composition se modifie avec le temps.

Il existe 3 stades distincts et indissociables pendant la période de stockage dans un réservoir ou un bidon …. (Entre 3 et 10 mois de stockage)

La volatilité, l’évaporation, l’oxydation

La volatilité est le pouvoir qu’a le carburant de se transformer en vapeurs, ce sont ces vapeurs qui s’enflamment dans la chambre de combustion. Elles dépendent de la température et du lieu de distribution (dépends de la latitude, commun aux USA… On parle de carburant été et de carburant hivers. Plus volatile en hivers qu’en été cela rends les démarrages plus facile)
L’indice d’octane chute lentement, jours après jours.

L’évaporation est une conséquence de la volatilité .Dans les réservoirs des véhicules les variations de températures jour/nuit forment un cycle. À cause de ces cycles les gaz volatiles sortent par les évents, on dit que les réservoirs « respirent ». Dans le réservoir le volume initial diminue lentement. D’autre part un autre phénomène apparaît ; lors de ces « respirations » de l’air +- humide entre dans le réservoir, il se crée alors de la condensation sur les parois du réservoir (cycle chaud /froid), apparition progressive du point de rosé, de fines gouttelettes d’eau se forment sur les parois, cette eau, plus lourde que l’hydrocarbure coule dans le fond du réservoir et contamine celui-ci .….en même temps, la partie de réservoir (métallique) émergée subit de la corrosion (rouille) au processus récurent…. Le réservoir est bon pour une restauration complète…ou son remplacement !!!

L’oxydation est alors en marche…..en effet ; la partie du liquide en contact avec cette masse d’air entretien une réaction d’oxydation avec l’oxygène de l’air, il se crée des radicaux libres suivit d’une polymérisation des oléfines ce qui provoque l’apparition de gommes…. (la teneur en gomme actuelle doit être au maximum de 5 mg/ 100ml, mais cette norme ne précise pas sa stabilité dans le temps).
Les gommes sont des particules de couleur et consistance de type caramel mou, a l’odeur forte, type goudron, elles se diluent difficilement.
Au bout de 10 à 12 mois dans un réservoir, l’essence a changé d’odeur (rance) de couleur, (brun rouge) et d’indice d’octane (plus faible) elle a tendance à s’enflammer moins facilement ou pas du tout ! D’autre part il y a contamination ; par l’eau de condensation (1g d’eau / litre d’air, donc un air chargé d’humidité fait baisser l’indice d’octane de 0.25 a .032 MON) et par la rouille des parois qui pollue le carburant …ce carburant n’est plus bon a utiliser.

Ces phénomènes sont fréquent surtout si il s’agit de carburant de basse qualité…les carburants que l’on trouve dans les stations de renommée internationales sont en général « gavés » d’additifs et sont moins sensible…

J’ai fait l’expérience suivante en présence d’un client têtu, qui réfutait mes explications : son moteur (monocylindre) refusant de démarrer après le plein à partir de son bidon de stockage.
Une analyse rapide m’indiquait que son carburant était contaminé a tel point qu’il était ininflammable par l’étincelle de la bougie d’allumage…j’ai donc trempé un doigt dans le réservoir et immédiatement allumé un briquet sur le doigt en question sous les yeux du client qui restait interloqué….le liquide ne s’est même pas enflammé !!!!Il en a immédiatement conclu que son carburant était mauvais et que mon analyse était correcte !!!


Cependant, au delà de 12 mois de stockage, les désagréments vont se multiplier. Le carburant dénaturé, vieux, rance, provoque la désagrégation des caoutchoucs (membranes, durits etc.) et peut aboutir au blocage des soupapes d’admission :
La gomme résiduelle (teneur normalisé a 5mg/l) est véhiculée par le carburant pendant les phases de temps moteurs, celle-ci se concentre et se dépose entre autre sur la queue de soupapes et les guides pouvant coller littéralement l’ensemble. Tant que le moteur est chaud il n’y a pas collage, dès que le moteur est refroidi, la polymérisation s’effectue et la gomme durcie. Cette gomme est facilement identifiable. Couleur brun rouge, consistance proche du caramel dur, odeur caractéristique, il est très difficile de la supprimer. Elle ne se dilue pas.

J’ai constaté ce phénomène sur des petit moteurs 4 temps industriel, type motobineuse, tondeuses, quelle que soit la marque ou la technologie, soupapes en tète ou latérales, les dégâts peuvent être très importants. Carburateurs bloqués, soupapes collées, tordues, tige de culbuteurs tordus, jusqu’à la casse de l’arbre à came par réaction !!!! Aucun produit chimique n’en vient à bout si la gomme a polymérisé, il faut tout démonter et nettoyer, gratter, brosser. Attention, il faut penser à vidanger tout le circuit carburant car la même panne peut survenir quelques heures après avoir tout nettoyé si on laisse ce carburant dénaturé dans le réservoir.

Toutes ces informations sont connues depuis de nombreuses décennies.

Dans mes archives personnelles, j’ai une notice d’utilisation de moteur essence monocylindre de marque Briggs et Stratton, notice édité par le « département de guerre USA » en 1945, il est décrit avec précision l’origine des gommes, leur dommages et les luttes préventives, les délais de conservation de l’essence en 1945 étaient : sans précaution : stable pendant 30 jours, en utilisant un « préventif anti gomme » stable pendant 6 mois au mois…..

Ces exemples sont une simple constatation régulière, lente et inexorable !!! Tous ceux d’entre vous qui ont des véhicules anciens ou des petit moteurs de jardinage ont constaté ou constaterons ce phénomène un jour ou l’autre ! Le phénomène est plus lent avec les grands réservoirs de carburant.

En dehors des réservoirs des véhicules nous sommes tous amené pour raison diverses d’avoir quelques réserves de carburant….si les informations ci dessus s’appliquent, il y a un autre élément à prendre en compte :

Le bidon de stockage (contenant) est un élément souvent négligé par les utilisateurs.
Les réservoirs des véhicules automobiles sont généralement conçus avec des matériaux adaptés aux hydrocarbures (Métalliques ou plastiques PEHD ou HDPE polyéthylène haute densité).
Les petit bidons (stockage de secours +-20 l) marqués PE, sans marquage ou en provenance de liquides alimentaires sont à proscrire, il est indispensable d’utiliser uniquement des bidons au marquage PEHD ou type tôle jerrican armée, le verre étant trop fragile en non agrée.
D’une part, la matière de ces bidons PE ou non identifié est dilué par les hydrocarbures. Ce « plastique » dilué dans l’essence se retrouve, a la suite du fonctionnement du moteur et de son refroidissement, sur ses organes internes, filtres, carburateurs / injecteurs, soupapes, piston segments et entraine des pannes, colmatage voire destruction. On retrouve une sorte de vernis rougeâtre, parfois collant, ou sous forme de gel sur d’autres pièces.
D’autre part, certains bidons transparents laissent passer les UV qui accélèrent le vieillissement de l’essence.

Cependant il existe quelques problèmes supplémentaires que se soit le 95 ou le 98, ces deux carburants sont destructeurs pour les caoutchoucs des vieux moteurs, durits, joints de cuves, joints spi….il faut les remplacer par des caoutchoucs modernes et résistants.

En résumé, plus le carburant est exposé a des températures élevées, plus il y aura formation de radicaux libres, et moins longue sera sa durée de vie….
Plus il y a de surface de liquide en contact avec l’air ambiant plus il y aura de l’oxydation/ condensation et détérioration rapide de ce carburant.

Comment prévenir ces phénomènes ?


Faire le plein dans des stations essence de renommée. la formulation est au top niveau!
Remplir les réservoirs a 95% de leur capacité
Utiliser un contenant opaque agrée à fermeture étanche
Stocker son carburant à l’abri des rayons du soleil, et dont la température ambiante est le plus invariable possible +- 25°C
Dans ces conditions le stockage peut arriver à 10/12 mois

ajouter un stabilisant à carburant a du carburant très récent
Noter sur un carton la date de préparation : la durée de conservation est de 24 mois et absence de formation gomme

Pour le petit matériel de jardinage, jet ski, motoneige, groupe électrogène, petits moteurs en général, vider tout le carburant réservoir et carburateur pendant la durée du stockage.

Le stabilisant carburant en ajout complémentaire

Quelle que soit la marque, respecter les dosages. Certain sont plus concentré que d’autres…
Le rôle du stabilisant carburant ou additif conservateur est de ralentir l’oxydation ; la durée de conservation passe à prés de 2 ans, en évitant toute formation de gomme et de vernis


Il existe tout une batterie d’additif pour carburant, loin de tous les connaître on peu les classifier par famille
Les antioxydants, voir ci-dessus
Les inhibiteurs de corrosion
Les désactivateurs métalliques qui catalysent les oxydations
Les additifs antigel, alcool glycol
Les Anti récession de siège, potassium, phosphore pour les moteurs ancienne génération se trouve aussi sous forme d’additif solide ou liquide…etc. etc.

Ils sont tous et bien d’autre présent dans les carburants que l’on trouve a la pompe dans des proportions variables en fonction des marques des pétroliers et forment les carburants d’aujourd’hui.



Quelques informations supplémentaires…

Un carburant / essence « frais » a une odeur d’éther, il s’évapore immédiatement, il est facile de constater dans un récipient, que le carburant « récent et frais » s’échappe seul , grimpe le long des parois et sort par le remplissage… c’est du a son pouvoir volatile.

L’ajout d’huile dans le carburant n’a aucun effet sur la durée de conservation et peut entrainer de nouvelles pannes

Un carburant contaminé ne « reviens » pas a la normale… ni en ajoutant des produit ce conservation ni en ajoutant du carburant frais…au contraire le il contamine.

Les carburants additives polluent moins.

On trouve sur le marché des carburants à mélange d’éthanol, des carburants oxygénés mais je n’ai pas d’information sur ces nouveaux carburants.

Pour les moteurs 2 temps, il est recommandé de ne pas conserver plus de 4 mois le mélange huile essence même si celui-ci a été stabilisé.

la teneur de souffre des SP 95 et 98 passera a 10 ppm ( partie par milion) a partir de 2009 pour lutter contre la pollution.

A suivre………




Je vous remercie d’avoir parcouru cet article qui reste ouvert.
S’il vous plait, si vous trouvez des coquilles, des erreurs, merci de ne pas tirer sur le « pianiste » mais de corriger a loisir, apporter vos propres informations et expériences afin d’en faire profiter tous ceux que cela intéresse.

Legecko
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
Avatar du membre
Gabach
Habitué
Messages : 1179
Enregistré le : 20/07/2004 17:12
Localisation : Grands Causses, Pays Templier

Message non lu par Gabach »

Salut El Gecko

Merçi pour cet article trés instructif, j'ai compris pourquoi le trou à l'accélération de la tuture de madame a disparu: Après avoir vécu tranquille et parcourue peu de kilomètres pendant dix ans ...... deux trois ans dans mes mains, usage régulier, pas de vieux plein qui moisi, et additif nettoyant à chaque entretien ..... Sans que je sache pourquoi, le trou a disparu ......
Qui veut faire de grandes choses doit penser fortement au détail ... " Paul Valéry
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

Un truc pour nettoyer les carbus dont les cuves n'ont pas été vidés ou re-remplis régulièrement : le jus de citron comme nettoyant.


Sinon, je me rappelle qu'au début des années 90, les pétroliers français utilisaient un composé aromatique en lieu et place de l'essence qui attaquait les caoutchoucs et les plastiques.
Sur les motos étrangères, nombres ont eu les membranes des carburateurs à dépression gondolées et même les BM voyaient leur bulle devenir rapidement opaque si jamais une goutte d'essence y allait.

Par la suite, un changement de formulation a bien arrangé les choses.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Message non lu par legecko »

merci gabach, et pater (pour le citron... connais pas l'astuce).

une précision pour le pater:

les composés aromatiques ne sont pas ( n'ont pas été ) substitués mais sont une partie intégrante du carburant aux formutations comlexes ; la teneur en aromatiques est abaissée par décret. de 60% a 46% en 2000 , puis 35% en 2005.......

les supers, issue du petrole sont des hydrocarbures.
composé d'atome d'hydrogene et de carbone....
on distingues 4 types d'hydrocarbures en fonction de la nature des liaison atomiques entre atomes de carbone.
les alcanes, apellé auparavent "paraffines" methane, butane hexane
les alcènes, aussi nommé les olefines ethylene
les dienes ou alcynes acettylene
les chaines aromatiques.... comme le benzene le naphetene
ajouté au package d'additifs ils forment nos carburant actuels....

on peut en déduire, qu'en fonction de la qualité et quantité des additifs ajoutés au produit de base du raffinage qu'est l'hydrocarbure " essence" on obtient une difference de qualité et de prix a la pompe , ( petrolier de grande marque // grande surface.....) :?
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

legecko a écrit : les composés aromatiques ne sont pas ( n'ont pas été ) substitués mais sont une partie intégrante du carburant aux formutations comlexes ; la teneur en aromatiques est abaissée par décret. de 60% a 46% en 2000 , puis 35% en 2005.......
Alors c'est quel composé qui a remplacé le plomb au début des années 90 et qui a causé tant de problème qu'il a été changé vers le milieu des années 90 ?

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Message non lu par legecko »

je ne peux pas dire exactement entre 1990 et 1995 quelles ont été les modifications.
c'est le serpent qui se mord la queue, diminuer et supprimer le "plomb" TEL tout en conservant les propriétés et performances des carburants sans faire trop varier le prix a la pompe.... :?

le benzene, les composés aromatiques et les olefiniques sont les elements qui permettent d'avoir un fort indice d'octane et se passer du TEL (tetra ethyl de plomb)
les petroliers sont obligé de procéder a de nombreuses coupes pour arriver à avoir un carburant sans plomb avec un bon indice d'octane mais obtiennent des carburant plus sensibles a l'oxydation et la polymérisation.

mais aussi que de l'alcool était également ajouté pour augmenter l'indice d'octane.(MBTE lmethyl tertiary butyl ether et dérivés.... )et diminuer ainsi les aromatiques

egalement les essences oxygénées ou essences reformulées sont de bons subsituts aux aromatiques, pas de perte d'incidce d'octane. ( phase 2 norme californiène )...........

si l'un d'entre vous a des infos suplementaires je suis preneur.
A+
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

J'ai toujours hésité à utiliser du stabilisant carburant que l'on peut trouver dans les magasins de motoculture.

Je pense peut être en acheter pour notre 125 qui ne roule que très peu.

As tu une marque à proposer ? Une en laquelle tu as confiance et qui ne soit pas un attrape nigaud ?

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Message non lu par legecko »

The Pater a écrit :J'ai toujours hésité à utiliser du stabilisant carburant que l'on peut trouver dans les magasins de motoculture.

Je pense peut être en acheter pour notre 125 qui ne roule que très peu.

As tu une marque à proposer ? Une en laquelle tu as confiance et qui ne soit pas un attrape nigaud ?

A+
je te comprends, et tu n'es pas le seul.....

difficile de donner une marque plutot qu'une autre ....
je ne peux que partager mon expérience..... positive avec "l' additif conservateur FUEL FIT " qui m'a donné entière satisfaction ( ainsi qu'a tous mes clients ).

c'est le produit développé par B&S 1er fabriquant de moteur de motoculture ( 40 mille moteur / jour )il est tres efficace et pas cher... -10€ la dose.......avec une dose de 125 ml on peu traiter 100 litre de carburant pour une durée de stabilisation de 24 mois ( expérience perso faite)
la dose habituelle pour une conservation d'un jerrican de 20 l pour 12 mois est d'environ 12 mil, si on ajoute trop de produit stabilisant par erreur cela n'a aucune influence néfaste sur le fonctionnement du moteur.....

on le trouve dans toutes les boutiques motoculture, c'est un produit liquide bleu ou vert concentré... je ne connais pas les noms des produits chimiques qui le composent..... :? conserver hors de la portée des enfants tout de meme.
il existe d'autre constructeurs de moteurs ou pétroliers qui proposent des produits identiques plus ou moins concentré mais je n'ai aucun recul pour vous donner des résultats "objectifs" !!!! :wink:

sachez qu'il existe aussi des tablettes a dissoudre , des pastilles....Xpastilles pour xlitre de carburant.....

dernier points ces additifs liquide se conservent très bien dans le temps, bidons bien bouchés, et a l'abris des UV.. si toutefois les bidons de stockage suintent, il faut utiliser le produit sans tarder....j'ai constaté quelques fuites sur des bidons de marque diverses.....

a garder en mémoire tout de meme

en matière de chimie, plus on ajoute de produits plus il y a des risques d'erreur...
A+
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

legecko a écrit : je ne peux que partager mon expérience..... positive avec "l' additif conservateur FUEL FIT " qui m'a donné entière satisfaction ( ainsi qu'a tous mes clients ).
je vais essayer.

Je viderai le reservoir de la 125, je remplirai avec de l'essence neuve et l'additif. Et je vous tiendrai au courant...dans un an ou deux :wink:

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Gabach
Habitué
Messages : 1179
Enregistré le : 20/07/2004 17:12
Localisation : Grands Causses, Pays Templier

Message non lu par Gabach »

Le pêre Noël devant m'apporter une tronçonneuse, je feuillète les docs et oh! surprise!, Stihl vends son propre mélange deux temps constitué de super 95, huile deux-temps à 2%, est l'essence est :
- Dessouffrée
- Sans Benzène cancérigène
- Débarrassée des aromatiques cancérigènes
- stabilisée et garantie deux ans.

Pas encore vu le prix au litre
:shock:
Qui veut faire de grandes choses doit penser fortement au détail ... " Paul Valéry
Avatar du membre
disco200tdi
Habitué
Messages : 755
Enregistré le : 16/11/2005 21:30
Localisation : Meuse

Message non lu par disco200tdi »

bonjour, :D
Gabach a écrit :Le pêre Noël devant m'apporter une tronçonneuse, je feuillète les docs et oh! surprise!, Stihl vends son propre mélange deux temps constitué de super 95, huile deux-temps à 2%, est l'essence est :
- Dessouffrée
- Sans Benzène cancérigène
- Débarrassée des aromatiques cancérigènes
- stabilisée et garantie deux ans.

Pas encore vu le prix au litre
:shock:


rrquebec (voir topic : remise en route disco v8 ) doit connaitre car il me semble que c'est obligatoire depuis pas mal de temps au Canada.
Toujours vert, surtout dans les dévers.
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Message non lu par legecko »

c'est exact, il existe quelques autres marques de carburant / mélange tout pret....3 ou 4 en tout de mémoire......... je n'ai pas fait de test perso.
il y a aussi les carburants 4 temps "reformulés" qui font leur apparition...

ce que je peux te dire, le business qui est organisé autour de ces "préparation" est assez lucratif, autant pour le concepteur ( marque du matériel= fidélisation client ) que pour de distributeur/pétrolier...le vendeur lui ne touche qu'un petit pourcentage sur la vente, et est soumis à une règlementation draconiène...lieu de stokage normalisé, quantité de bidon maximum, pression des grossistes ,etc etc.

:D coté avantages , les essences alkylés reformulées pré /mélangé pour moteur 2 temps ..... effectivements sont bonne "pour la planete" elle sont en exploitation depuis 1998 en Suisse dans le canton de Bernes .

:? inconvénients : prix de vente important +- 2 fois le litre de super95, on n'en trouve pas partout.

cependant, si on respecte soigneusement la procédure, un super sans plomb 95 stabilisé , stocké dans de bonnes conditions , additionné au pourcentage préconisé d'huile spéciale moteur 2 temps ( norme/ JASO FC / ISO LEGD) pour une utilisation de quelques dizaines d'heures par an est suffisante pour bien faire fonctionner son moteur 2 temps. ( hormis pollution)

le mélange huile /essence est tres complexe a stabiliser alors y mettre une garantie de 2 ans....c'est gonflé . :roll: ( mon avis perso , je ne suis pas chimiste )

autre info, utiliser les huiles "biodégradable" pour la lubrification des chaines est aussi un geste pour la planete !!!!!!!
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
Avatar du membre
Feub
Habitué
Messages : 3928
Enregistré le : 25/11/2004 11:29
Localisation : Saint Jean la Bussière

Message non lu par Feub »

Au boulot, ils en avaient acheté pour une brouette a moteur... essence: dans les 25€ le bidon de 5l :shock: je vous laisse calculer le prix au litre... je sais plus la marque, mais c'était pas stihl... :lol: :lol:
Avatar du membre
legecko
Habitué
Messages : 453
Enregistré le : 27/10/2007 11:20
Localisation : languedoc

Message non lu par legecko »

Feub a écrit :Au boulot, ils en avaient acheté pour une brouette a moteur... essence: dans les 25€ le bidon de 5l :shock: je vous laisse calculer le prix au litre... je sais plus la marque, mais c'était pas stihl... :lol: :lol:
.. business is business.....

tiens autre info qui va a l'encontre de tout ce que j'ai pu lire et constater...
certains bidons plastique en 5 litres de carburant "préfabriqué" sont estampillés PE, soit polyéthylène simple ( plastique alimentaire détruit par les hydrocarbures!!!. :? ..)..............alors que seul le PEHD, soit le polyéthylène haute densité est autorisé pour contenir les essences....

si quelqu'un a une explication je suis preneur... :wink:
j'aime comprendre pour apprendre.....
" toute ressemblance de nom serait fortuite et indépendante de ma volonté..."
valphidor
Messages : 7
Enregistré le : 29/01/2008 9:46
Localisation : 78
Contact :

Message non lu par valphidor »

Super ! pour le super
Mais pour le gasoil...ordinaire ?( si j'ose dire)
Y a il les mêmes problèmes de dégradation de qualité ?
Quand nous avions pris l'option "tour du monde en bateau" j'avais appris qu'il existait une bactérie qui pourrissait le gasoil.
Est ce aussi possible pour les 4x4.
Quand est il vraiment des qualités différentes dans certains pays.
Sur notre TD5 la pompe pousse a 4 bars rendant difficile la pose d'un filtre suplémentaire.
Et d'abord est ce nécessaire ?
Un entonnoir filtre "aviation" est il suffisant pour se protéger de l'eau et autre cochoneries dans les mauvais gasoil ?
Merci d'apporter vos lumières
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

valphidor a écrit : Y a il les mêmes problèmes de dégradation de qualité ?
Oui
Quand est il vraiment des qualités différentes dans certains pays.
Oui, et dans certains cas, à cause du souffre présent il faudra prévoir des vidanges huile moteur plus rapprochées.
Dans certains pays, selon où tu t'approvisionnes, tu as du gasoil coupé avec d'autres liquides......
Un entonnoir filtre "aviation" est il suffisant pour se protéger de l'eau et autre cochoneries dans les mauvais gasoil ?
Qu'appelles tu un entonnoir filtre "aviation" ?

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
valphidor
Messages : 7
Enregistré le : 29/01/2008 9:46
Localisation : 78
Contact :

Message non lu par valphidor »

[/quote]

Qu'appelles tu un entonnoir filtre "aviation" ?

[/quote]

J'ai vu chez un accessoiriste un gros entonnoir avec un filtre trés fin retenant l'eau, (parait-il), qu'il appelait comme ça.
faudrait que je le retrouve dans mes archives...

En présence d'un gasoil dégradé, y a il moyen de le détecter et comment.

En tout cas merci des réponses.
Avatar du membre
disco200tdi
Habitué
Messages : 755
Enregistré le : 16/11/2005 21:30
Localisation : Meuse

Message non lu par disco200tdi »

Toujours vert, surtout dans les dévers.
Avatar du membre
The Pater
Modérateur
Messages : 12857
Enregistré le : 25/08/2004 8:19
Localisation : 06°27'46"E 45°50'29"N

Message non lu par The Pater »

disco200tdi a écrit :serait pas ça par hazard :?:

http://www.espacealtitude.com/filtre-de ... p-162.html
Ah ?

J'aimerai bien comprendre comment cela fonctionne.

A+
Ingénieur :
Personne faisant un travail divinatoire de précision basé sur des informations peu fiables données par des personnes peu qualifiées, voire ignorantes.
=>, magicien, devin, sorcier
Avatar du membre
Gabach
Habitué
Messages : 1179
Enregistré le : 20/07/2004 17:12
Localisation : Grands Causses, Pays Templier

Message non lu par Gabach »

The Pater a écrit :
disco200tdi a écrit :serait pas ça par hazard :?:

http://www.espacealtitude.com/filtre-de ... p-162.html
Ah ?

J'aimerai bien comprendre comment cela fonctionne.

A+
Membrane microporeuse, molécules d'eau plus grosse que celles du carburant :o

Prendre son temps pour faire le plein :lol:
Qui veut faire de grandes choses doit penser fortement au détail ... " Paul Valéry
Répondre

Retourner vers « Théories »